À propos

/À propos
À propos2018-03-12T20:48:35+00:00

Profil

Enseignante de formation et titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’éducation,  j’enseigne près de 15 ans au préscolaire/primaire tout en accompagnant plusieurs parents dans le cheminement de leur enfant. De plus j’accueille et guide avec plaisir de nombreuses stagiaires lors de leurs premiers pas dans la profession.

J’assume par la suite différents postes où l’enseignement et l’accompagnement s’entrecroisent : superviseure de stage, chargée de cours au niveau collégial, formatrice universitaire à la formation initiale au BAC en enseignement et à la formation continue auprès d’éducatrices de la petite enfance et de responsables en service de garde, formatrice de formateurs pour l’accompagnement de stagiaires et formatrice indépendante.

En 2000, une épreuve m’amène à mettre le cap sur le coaching professionnel.
Suite à un bouleversement, je saisi l’occasion de faire une formation professionnelle en coaching. L’ajout de ce ‘’chapeau’’ professionnel me donne des ailes… et oriente davantage mes actions vers l’accompagnement. J’accède ensuite au titre de formatrice en accompagnement.

Ma passion pour l’être humain, loin de s’atténuer, prend de l’ampleur. Je participe à plusieurs formations de développement personnel et débute en 2010, ma pratique privée de coaching professionnel particulièrement auprès d’une clientèle de femmes en transition.

Aujourd’hui… je poursuis cette pratique privée tout en développant mon accompagnement et des ateliers de formation auprès de personnes oeuvrant dans le monde de l’éducation. Entre autres, je travaille toujours à la  Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke comme superviseure de stage. D’autre part, je forme des personnes accompagnatrices de stagiaires et des responsables d’équipe de service de garde en plus de superviser de futurs coachs professionnels.                                            Toujours active dans le monde de l’éducation, je côtoie régulièrement de jeunes enseignants/enseignantes en début de pratique dans le milieu de l’éducation et suis interpellée par l’équilibre des professionnels en début de carrière, qui vivent leur période d’insertion professionnelle.

Denise Leblanc, ACC
Coach professionnelle – Enseignante, Formatrice

Mon histoire – Ma route

Ma traversée… L’épreuve et ses découvertes…

J’ai fait l’expérience à quelques reprises d’une perte de contrôle de ma vie, que j’ai identifié comme un manque de « présence à soi ». Les situations auxquelles je fais allusion ici, se sont manifestées à chaque fois par la maladie. Bien sûr, c’est suite à un cheminement et un recul que je peux nommer cela aujourd’hui. Et c’est mon histoire.

Ce que je veux partager avec vous ici, est la principale épreuve que j’ai vécu; le cancer.

J’étais, à l’époque, dans une période de questionnement. Enseignante au primaire depuis toujours, je m’interrogeais sur la possibilité de changer de carrière. Mais pour faire quoi? Je ne savais trop. Donc je restais dans le statuquo. Au niveau personnel, j’étais en transition, je venais d’aménager avec mon nouveau conjoint. Après à peine quelques mois de vie commune je me suis retrouvé avec un diagnostic du cancer des ovaires et de l’utérus. Il n’est point besoin de souligner le choc d’une telle nouvelle. Clouée à l’hôpital avec la menace d’une mort possible, la vie et mes relations prenaient
un autre sens, d’autres proportions.

Même si j’avais voulu contrôler ce qui se passait, je ne pouvais plus. Mon corps venait
de dire son dernier mot. C’est suite à plusieurs semaines d’examen, à des heures interminables d’attente, à plusieurs discussions avec les professionnels, au récit de mon histoire dans le journal que je finis par être opérée. Cette opération fut une réussite mais permis de découvrir que, le cancer avait fait des avancées qu’on n’avait pu voir jusqu’à maintenant. Bien évidemment, il va de soi que ces découvertes n’étaient pas de bon augure, il y avait plus de dommage qu’on ne le pensait. C’est donc avec empressement que je dû commencer la chimiothérapie et la radiothérapie. Même si la recommandation du médecin prévoyait de me laisser un répit afin de reprendre des forces avant de débuter les traitements, mon corps tout entier manifestait qu’il y avait urgence à procéder. J’ai vécu différentes difficultés, comme plusieurs personnes en traitement contre le cancer. Les effets secondaires peuvent parfois être assaillants… Sans trop de surprises, mais avec beaucoup de craintes, j’accueillais les symptômes comme étant un mal nécessaire. Je n’avais aucune énergie pour me battre contre quoique ce soit.

J’étais plutôt observatrice de mon état. Plusieurs mois à faire des allers/retours de l’hôpital
à la maison, à subir des effets secondaires désagréables, à tolérer la douleur, la souffrance en me préoccupant de ne pas trop me plaindre pour protéger les gens de mon entourage qui me supportait. J’étais en survie!

Les mois qui suivirent furent des mois de convalescence précieux. Ces mois d’arrêt, d’intériorité, de récupération me conduisirent au constat que mon corps reprenait vie, tout doucement, avec le sentiment permanent d’épuisement. Je me sentais abattue, déprimée, vulnérable. Ce qui fut le plus surprenant à ce moment pour moi, c’était de constater l’état d’esprit dans lequel j’étais. Mon corps sortant de son état de survie, j’avais accès au malaise psychologique qui m’habitait.

Des préoccupations constantes concernant la poursuite de ma vie se manifestèrent. Tout était remis en question sans accès aux réponses, bien évidemment.
Cette période d’après traitement, celle de la convalescence, reste pour moi LA période marquante de la maladie… C’est à ce moment que s’est manifesté un malaise étonnant concernant différents aspects de ma vie. Entre autres, je réalisais qu’à force de m’étourdir j’en avais oublié d’être présente à moi-même.

Grâce à ma participation à différents groupes d’échange, aux nombreuses personnes bienveillantes de mon entourage et au soutien professionnel, j’ai pu cheminer vers la route sur laquelle je marche aujourd’hui.

Suite à cette zone de turbulence j’ai fini par voir la situation comme étant une opportunité de modifier ma façon de fonctionner. J’ai pu constater que le brouillard se dissipait et que devant moi il y avait un CHAMPS de « possibles ».
J’ai pu faire des choix convenant davantage à ma nouvelle réalité en étant en harmonie avec mes valeurs fondamentales. Cela m’a conduite vers différents transitions ; par exemple :

  • de l’enseignante du préscolaire-primaire à la formatrice aux adultes
  • de la formation à l’accompagnement
  • d’une profession salariée/sécurisée à travailleuse autonome
  • de l’état d’enfermement à l’état de liberté
  • de la lourdeur à la légèreté
  • de la lassitude au plaisir
  • d’un changement de milieu de vie à autre plus approprié

Depuis, j’ai repris contact avec moi-même et mon énergie créatrice et je travaille constamment à rester présente à mes besoins, mes limites. Aujourd’hui, je fais du mieux que je peux pour pratiquer ‘’la présence à soi’’, entre autres par des moments créatifs, porteurs d’un mieux-être, qui m’aide à me garder vivante et en santé. Tout un cadeau!
Il ne faut plus hésiter, être accompagnée sur votre route pour retrouver votre santé
est une priorité.